Today's Classical Music Video

Wednesday, January 5, 2011

Poulenc: Les dialogues des Carmelites Final Scene / Poulenc et Dialogues des Carmélites : la scène finale


Friday Jan. 7 marks the birthday of French composer Francis Poulenc (Jan. 7 1899 - Jan 30 1963).  A man of contradictions, by all counts Poulenc led a worldly life. Yet he was capable of creating a deeply spiritual work like Les dialogues des Carmelites, arguably the greatest opera of the second half of the 20th century. To remember his birthday,  I've chosen the magnificent 1999 production from Opera national du Rhin directed by the great actress Marthe Keller, who demonstrates a sensitivity and a profound understanding of this work. The all-French cast is marvelous, particularly soprano Anne Sophie Schmidt as a deeply spiritual Blanche, soprano Valerie Millot as a warm and human Mme Lidoine, and the very young Patricia Petibon as a luminous and supremely touching Sister Constance. Jan-Latham Koenig conducts a taut yet lyrical performance. This final scene, when the Carmelite nuns go to their deaths, is unusual in that there is no guillotine - the nuns just fall at the terrifying sound of the blade, the effect of which is galvanizing. For me, this is one of the greatest of all opera videos.

***
Le vendredi 7 janvier marque l’anniversaire de naissance du compositeur français Francis Poulenc (7 janv. 1899-30 janv. 1963). Poulenc était un homme de contradiction, car il était matérialiste, mais il était capable de créer des œuvres profondément spirituelles comme Dialogues des Carmélites, sans doute le plus grand opéra de la deuxième moitié du 20e siècle. Afin de souligner son anniversaire de naissance, j’ai choisi la magnifique production de l’Opéra national du Rhin réalisé par la grande actrice Marthe Keller qui démontre une grande sensibilité et une profonde compréhension de cette œuvre. La distribution entièrement d’origine française est merveilleuse, particulièrement la soprano Anne Sophie Schmidt dans le rôle de Blanche, la soprano Valérie Millot dans le rôle de Mme Lidoine et Patricia Petibon dans le rôle de Sœur Constance. Jan Latham-Koenig dirige une prestation tendue toutefois lyrique. La scène finale, lorsque les religieuses sont condamnées à mort, est inhabituelle puisqu’elle ne comprend pas de guillotine. Les religieuses ne font que tomber au sol au son terrifiant de la guillotine ce qui donne un effet galvanisant. Selon moi, c’est l’un des meilleurs vidéoclips jamais vus d’un opéra.

- Joseph K. S; Traduction par Robert Scott

Labels:

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home