Today's Classical Music Video

Friday, March 11, 2011

Levine Conducts Ravel With the Boston Symphony


After repeated cancellations of concerts with the Boston Symphony, James Levine has resigned his position as music director. The appointment was problematic from the start given Levine's commitments as music director of the Metropolitan Opera. The Met always took precedence in Levine's artistic life and as a purely logistical matter it was always easier for him to get to the Met from his home in New York than to fly up to Boston. But soon after his BSO appointment Levine fall victim to one medical problem after another. There were so many cancelled concerts the BSO ceased to have an effective music director.
While Levine is best known as an opera conductor he has always maintained a busy concert schedule too. As head of the Ravinia Festival - the Chicago Symphony is the resident orchestra - he conducted a vast repertoire. Later he headed the Munich Philharmonic. He recorded all the Mahler and Schumann symphonies with the Philadelphia Orchestra, all the Mozart symphonies with the Vienna Philharmonic, and Sibelius with the Berlin Philharmonic.
In the video a wonderfully healthy James Levine leads the Boston Symphony in the finale from Ravel's ballet score Daphnis et Chloe. The performance is exciting and an important element in the overall effect is the wonderful reverberation of Boston's Symphony Hall.
Levine is a masterful musician and by all accounts gave many fine concerts with the Boston Symphony in his six plus years as music director. But his involvement with the orchestra was not long enough nor consistent enough to produce a lasting effect. Hopefully, the BSO board will now look for a conductor who is younger, in excellent health and with no other major commitments. And, of course, he or she must also be a world-class and charismatic leader. Los Angeles, New York and Philadelphia recently went through the same process. Apparently they all used the identical list of criteria and came up with excellent choices: Gustavo Dudamel (LA), Alan Gilbert (NY) and Yannick Nezet-Seguin (Phila.). Are there any more like them? We shall see.

 ***

Après avoir annulé plusieurs concerts avec l’Orchestre symphonique de Boston, James Levine a quitté ses fonctions comme directeur musical de l’orchestre. Sa nomination était problématique dès le début étant donné ses engagements comme directeur musical avec le Metropolitain Opera. Le Met a toujours été la priorité absolue dans la vie artistique de James Levine car il habite New York. Peu après avoir pris le poste de directeur musical avec l’OSB, il est devenu victime d’une maladie après une autre. Avec toutes ses annulations de concerts, il n’était plus efficace dans son poste avec l’OSB. 

Il est surtout connu comme chef d’orchestre d’opéra et il s’est produit dans le cadre de nombreux concerts. Il a dirigé l’Orchestre symphonique de Chicago dans un vaste répertoire lors du Festival Ravinia. Plus tard, il a dirigé l’Orchestre philharmonique de Munich. Il a enregistré l’intégrale des symphonies de Mahler et de Schumann avec l’Orchestre de Philadelphie, l’intégrale des symphonies de Mozart avec l’Orchestre symphonique de Vienne et l’intégrale de Sibelius avec l’Orchestre philharmonique de Berlin. 

Dans ce vidéoclip, on aperçoit James Levine en santé au podium de l’Orchestre symphonique de Boston dans la finale du ballet Daphnis et Chloé de Ravel. La prestation est passionnante et la qualité sonore de la salle est excellente. 

Il est un musicien magistral et selon tous, il a donné plusieurs concerts magnifiques avec l’Orchestre symphonique de Boston lors de ses six années au podium de l’orchestre. Mais, son temps avec l’orchestre a été trop bref pour connaître un effet durable. Avec peu de chance, l’Orchestre symphonique de Boston trouvera un chef d’orchestre plus jeune, en excellente santé et avec un horaire peu chargé. Le candidat doit être aussi un chef d’orchestre de classe mondiale et très charismatique. New York, Los Angeles et Philadelphie ont aussi connu le même problème et ils ont tous fait d’excellents choix : Alan Gilbert, Gustavo Dudamel et Yannick Nézet-Séguin. Est-ce qu’il y en a d’autres comme eux? Cela reste à voir.
- Paul E. Robinson; Traduction par Robert Scott

Labels:

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home