Today's Classical Music Video

Wednesday, October 27, 2010

Spanish tenor Jaime Aragall Sings Salut! Demeure chaste et pure from Gounod's Faust / Le ténor espagnol Jaime Aragall chante Salut! Demeure chaste et pure de Faust de Gounod

French composer Charles Gounod died one hundred seventeen years ago on Monday, Oct. 18.   Although he composed symphonies, chamber music, and oratorios, it is his 13 operas that most define the art of Gounod. Of these, two - Faust and Romeo et Juliette - have taken their rightful place in the standard repertoire. To remember this great composer's passing, I have chosen Faust's aria "Salut! Demeure chaste et pure" sung by Spanish tenor Jaime Aragall.  Despite having a great tenor voice, he suffered terribly from stage fright throughout his career. Although he did make a few recordings, he was largely overlooked by the big labels. In this performance from Bologna in 1985, his nervousness was palpable the closer he got to the very difficult high C - he even stopped singing in a couple of places!  He needn't have worried, as the note was beautiful.


***

Le compositeur français Charles Gounod est décédé il y a cent soixante-dix ans lundi le 18 octobre. Bien qu’il ait composé des symphonies, de la musique de chambre et des oratorios, ce sont ses 13 opéras qui le définissent. D’ailleurs, ses opéras Faust et Roméo et Juliette font partie du répertoire traditionnel. J’ai choisi l’aria Salut! Demeure chaste et pure de Faust interprété par le ténor espagnol Jaime Aragall. Il possédait une belle voix de ténor, mais il souffrait aussi d’un trac fou tout au long de sa carrière. Même s’il a produit quelques enregistrements, il a largement été oublié par les grandes maisons de disque. Dans cette prestation à Bologne en 1985, son trac est devenu de plus en plus visible plus qu’il s’approchait du passage très difficile où il devait atteindre le do aigu. Il a même arrêté de chanter à quelques moments! Mais, il s’en est fait pour rien, car il a chanté la note de façon splendide.


- Joseph K. So; Traduction par Robert Scott

Labels:

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home