Today's Classical Music Video

Friday, April 30, 2010

Musicologist Richard Taruskin Speaks His Mind / Le musicologue Richard Taruskin n’a pas la langue dans sa poche

 

The New York Philharmonic is currently presenting a Stravinsky Festival. Noted Russian music scholar Richard Taruskin weighed in on the question of the 'Russianness' of Stravinsky's music and stirred up some controversy. Taruskin is no stranger to controversy and indeed considers it one of the important ways to generate interest in classical music.

Taruskin has written many books on music, including the Oxford History of Music, and he has often written for general publications such as the NY Times and the New Republic. Our video this week is an interview he gave in 2008 at the University of Oregon. He talks about his early musical and academic life—including a sojourn in the Soviet Union as a student—but he also talks at length about censorship. Several years ago, in the wake of 9/11, the Boston Symphony cancelled a performance of the John Adams opera The Death of Klinghoffer and was much criticized for it. At the time, Taruskin spoke up in defence of the orchestra's action and in the interview he discusses his reasons for doing so.

Speaking personally, I first encountered Taruskin's lively mind and depth of scholarship about 20 years ago during a symposium on Borodin's Prince Igor presented by the Dallas Opera. He impressed me then with his insight and he continues to impress me as he morphs into a somewhat more mellow and elder but still impassioned musical statesman.


***

L’Orchestre philharmonique de New York présente actuellement un festival sur la musique d’Igor Stravinski. Le célèbre spécialiste de la musique russe Richard Taruskin s’est prononcé sur la question de l’influence de la culture russe sur la musique de Stravinski ce qui a provoqué de grandes controverses. M. Taruskin est un habitué de la polémique. D’ailleurs, il la considère comme l’une des manières importantes pour susciter l’intérêt envers la musique classique.   

Richard Taruskin a écrit un grand nombre de livres sur la musique, incluant l’Oxford History of Music et il a souvent écrit pour des publications comme le New York Times et le New Republic. Cette semaine, notre vidéoclip est une entrevue qu’il a accordé en 2008 à l’Université d’Oregon. Il parle de ses premiers pas en musique et aux études universitaires (incluant un séjour dans l’Union soviétique lorsqu’il fut étudiant). Aussi, il discute en profondeur de la censure. Il y a de nombreuses années, à la suite des attentats du 11 septembre 2001, l’Orchestre symphonique de Boston annula une prestation de l’opéra The Death of Klinghoffer de John Adams ce qui fut grandement critiqué. À l’époque, M. Taruskin tint des propos en défense de l’orchestre pour avoir annulé le concert. Dans l’entrevue, il explique ses raisons pour les avoirs déclarés.   

Personnellement, j’ai fait connaissance pour la première fois de la vivacité d’esprit et la large érudition de M. Taruskin il y a 20 ans, lors d’un symposium sur l’opéra Prince Igor de Borodine présenté par l’Opéra de Dallas. Il m’a impressionné à ce moment-là avec ses idées et il continue de m’impressionner alors qu’il se transforme en un homme chevronné et un peu plus serein, mais toujours aussi passionné de musique.

- Paul E. Robinson; Traduction par Robert Scott

Labels:

1 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home