Today's Classical Music Video

Wednesday, March 31, 2010

In Memoriam: Mezzo Blanche Thebom (Sept. 19, 1915 - March 23, 2010) / Hommage à la mezzo-soprano Blanche Thebom (19 septembre 1915 - 23 mars 2010)



American mezzo-soprano Blanche Thebom, who sang more than 350 performances at the Met, passed away on March 23, at the age of 94 in her home in San Francisco.  The cause of death was listed variously as heart failure and pneumonia.  A singer noted for her glamour as well as her exciting mezzo, Thebom was born in Pennsylvania of Swedish immigrant parents. She sang in church choirs as a youngster.  Legend has it that on a visit to Sweden with her parents in 1938, a pianist who accompanied contralto Marian Anderson heard Thebom sing and recommended that she study voice in New York with former Met soprano Edyth Walker. Thebom made her Met debut in 1944 and stayed until 1967. After her retirement, Thebom taught opera and trained young singers in Arkansas and later in California. She sang a wide-ranging repertoire, from Carmen to Dalila to Brangaene, including the legendary Furtwangler recording with Kirsten Flagstad and Ludwig Suthaus. She was also a famous Eboli - her "O don fatale" always brought down the house.  Here is Thebom in that great aria, complete with a brilliant, long-held high B-natural.  In this performance she didn't pay too much attention to note values as indicated in the score, holding onto the B flats and the B natural a lot longer than she should have.  Given it was a live concert filmed for American TV, I suppose she decided to go for broke!

***

La mezzo-soprano américaine Blanche Thebom, qui a donné plus de 350 représentations au Met, est décédé le 23 mars à l'âge de 94 ans à son domicile de San Francisco, d’une défaillance cardiaque conjuguée à une pneumonie. Cette prestigieuse cantatrice est née en Pennsylvanie de parents qui avaient immigré de Suède. Pendant sa jeunesse, elle a chanter dans des chorales d'église. D'après la légende, lors d'une visite en Suède avec ses parents en 1938, un pianiste qui était l'accompagnateur de la contralto Marian Anderson a entendu Mme Thebom chanter et lui a suggéré de faire des études vocales à New York auprès d’une ancienne soprano du Met, Edyth Walker. Mme Thebom a fait ses débuts au Met en 1944 et sa carrière s'est poursuivie jusqu'en 1967. Après son départ à la retraite, elle a enseigné l'art lyrique et formé des jeunes chanteuses en Arkansas, puis en Californie. Son répertoire était très vaste, de Carmen à Dalila en passant par Brangäne, et elle a participé à l'enregistrement légendaire réalisé par Furtwangler avec Kirsten Flagstad et Ludwig Suthaus. Elle était également réputée pour sa façon de chanter l’air d’Eboli, « O don fatale ». La voici dans ce grand air où elle montre son souffle extraordinaire dans un magnifique si naturel. Dans cette représentation, elle ne faisait pas trop attention aux valeurs de notes qui sont indiquées dans la partition, puisqu'elle a tenu les si bémol et le si naturel bien plus longtemps qu'elle ne l'aurait dû. Je suppose qu'elle avait décidé d'y mettre le paquet parce que c'était un concert diffusé en direct à la télévision américaine! 

- Joseph K. So; Traduction par Anne Stevens

Labels:

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home