Today's Classical Music Video

Thursday, March 25, 2010

Karajan Conducts Respighi in Japan / Karajan dirige Respighi au Japon



Early in 1984 Karajan was at war with his own orchestra, the Berlin Philharmonic. The major issue was the engagement of clarinettist Sabine Meyer. She was chosen by audition and approved by Karajan but then after a year's probation was rejected by the members of the orchestra. But Karajan found her playing very much to his liking and dug in his heels against the male chauvinists in the orchestra. At that time, there were no female members and the older players were not about to change that 'tradition.' Karajan regarded the players' rejection of Meyer as a challenge to his authority and the war was on. When the players wouldn't give in he cancelled concerts, tours and recordings with the BPO. For some of his scheduled film projects he hired the Vienna Philharmonic instead.

This situation went on for months until the two sides came to their senses and realized that their best interests lay in working together as before. Their musical rapprochement came in the form of two performances of Bach's B minor Mass at the Berlin Festival in September, 1984. Shortly afterwards they went to Japan together. This video was made at a tour concert given in Osaka on October 18, 1984. It is interesting because the video has never been released commercially. But more importantly, it documents a critical time in the historic relationship between Karajan and the orchestra. As you can see and hear, this performance of the final section from Respighi's Pines of Rome is tremendously powerful and is a fine example of how Karajan could build a climax. And after months of fighting with each other were Karajan and the members of the Berlin Philharmonic back on good terms? See for yourself. The musicians play as if their lives depended on it and at the end, after the final chord, Karajan smiles and even chuckles as if he couldn't believe his own ears what he and the orchestra could do together.

***

Au début de 1984, Karajan était en guerre contre son orchestre, la Philharmonie de Berlin. Le principal enjeu de cette guerre était l'engagement de la clarinettiste Sabine Meyer. Elle avait été choisie sur audition et approuvée par Karajan, mais après une période d'essai d'un an elle avait été rejetée par les membres de l'orchestre. Toutefois, Karajan la trouvait très bonne et a décidé de tenir tête aux chauvins de son orchestre. À cette époque-là, celui-ci ne comptait aucune musicienne et les musiciens plus âgés n'étaient pas disposés à déroger à cette « règle ». Karajan considérait que le refus des musiciens était un défi à son autorité, et c'était donc la guerre. Face à l'entêtement des musiciens, il a annulé des concerts, des tournées et des enregistrements. Pour certains de ses projets cinématographiques, il a décidé de faire affaire avec la Philharmonie de Vienne.

 Cette situation s'est poursuivie pendant des mois, jusqu'à ce que les deux côtés se rendent compte qu'il était de leur intérêt de collaborer comme avant. Le rapprochement se fit lors de deux représentations de la Messe en si mineur de Bach au Festival de Berlin, en septembre 1984. La tournée au Japon date de peu de temps après, et ce vidéoclip a été réalisé à Osaka le 18 octobre 1984. Son intérêt réside dans le fait qu'il n'a encore jamais connu de diffusion commerciale et, surtout, parce qu'il témoigne d'une période critique dans la relation historique entre Karajan et l'orchestre. Comme vous pouvez le voir et l'entendre, cette performance de la dernière section de Pins de Rome de Respighi est époustouflante et montre bien le génie qu'avait Karajan de faire monter la tension à son paroxysme. Après des mois de guerre, Karajan et les membres de la Philharmonie de Berlin s'étaient-ils réconciliés ? Voyez par vous-même : les musiciens jouent avec un sentiment d'urgence, et à la fin, après le dernier accord, Karajan est tout sourire, comme s'il n'arrivait pas à en croire ses oreilles. 

- Paul E. Robinson; Traduction par Anne Stevens

Labels:

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home